[work in progress] Le monde du tarot

Posted on Mar 31, 2013

Un ami proche se lance dans la tarologie. Oh je vous entends déjà railler, mais sa vision des tarots est bien loin de vos clichés. Pour vous dire, je suis profondément allergique aux charlatans, et il est déjà mon tarologue officiel. C’est donc avec plaisir que je me charge de son identité visuelle, d’autant que le sujet est aussi passionnant que vaste.

Depuis très jeune le graphisme des cartes m’intéresse. Les traits bruts hérités de la gravure sur bois ne laisseront pas indifférents le graphiste. Les multiples détails des cartes non plus : gouttes, flammes, volutes, hachures… j’ai de quoi m’amuser !
Le défi est de faire la synthèse de tout ça, pour trouver un système qui fasse que ça sente le tarot, sans être aucune carte en particulier.

J’ai les scans de plusieurs jeux pour documentation visuelle, entre les auteurs et les époques des jeux, certaines cartes peuvent varier beaucoup.
Évidemment la typo m’intéresse aussi. Outre ce qu’on pourrait prendre pour des fautes dans les noms des cartes (qui apparemment ne seraient pas anodines), le caractère maladroit et aléatoire des lettres, dans ses graisses, fait que ma Wacom me démange.

L’été dernier, je visitais Loches avec une amie, qui m’a amenée me promener dans les carrières de pierres. Au milieu des sombres dédales, une petite pièce, les murs recouverts de peintures dont le caractère m’évoque les cartes du Tarot. Je ne sais pas si c’était la salle de pause de travailleurs, ou postérieurement un point de rencontre des amoureux de Bacchus. Il me semble que s’y transmettait une spiritualité, voire un ésotérisme populaire, et occidental. Ses racines ont-elles quelque chose de commun avec le tarot ?



Mise à jour 24 juin :

Devant le besoin urgent du cartomancien en carte de visite, je me suis lancée dans un premier jet d’identité visuelle :
• ébauche de typo : linéaire basé sur la structure des lettres, en gardant les irrégularités qui font leur charme
• illustration avec un mix de différents détails des cartes.

Ça méritera d’être peaufiné…