L’histoire vraie du TrashHand

Posted on Jan 1, 2013

2001. Profitant de quelque temps libre pendant mon travail, je griffonne au feutre les lettres que j’avais, étudiante, coutume d’utiliser pour marquer mes chemises de documents, ou titrer mes prises de notes. Scan, passage dans Streamline (je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans…) et dans Fontographer. La police ayant été faite sans enjeu, je la mets en téléchargement gratuit sur Typotek. DaFont l’ajoutera ensuite à sa collection, puis d’autres plateformes suivront.

Vu que ce qui est gratuit marche, elle est vite téléchargée et je la vois circuler.

(autres visuels dans le portfolio)

En 2007, la fonderie londonienne Dalton Maag me contacte : un de ses clients, The Body Shop, a repéré la police. Il souhaiterait l’utiliser, mais il lui faudrait un adoucissement, des glyphes alternatifs, le grec, et le cyrillique. Je m’y colle : le NatureHand naît, pour l’usage exclusif de The Body Shop.

Capture d'écran The Body Shop

Mais Dalton Maag ne compte pas en rester là : flairant un potentiel commercial, ils me proposent de développer la minuscule. Sacré défi : je n’avais jamais écrit ainsi qu’en majuscule. Il a alors fallu me la remettre dans la main, appliquer ce rythme à une minuscule, et écrire au mieux la minuscule du grec et du cyrillique dont je ne connais pas les langues, et donc les habitudes de cursivité. Cette version sera baptisée Verveine, et commercialisée sur le site de la fonderie.

(en voir davantage sur le portfolio)

Depuis, je suis la vie de mes bébés. Le TrashHand est toujours en téléchargement. La question s’est posée avec la fonderie, j’ai estimé qu’il était davantage «produit d’appel» pour le Verveine, sans lui faire de l’ombre étant donné que télécharger gratuitement une typo n’est pas la même démarche qu’en acheter une.

Le TrashHand se répand comme une trainée de poudre, et mène une très belle vie sur Tumblr…

… jusqu’à l’overdose !

Est-il voué, victime de son succès, à devenir le nouveau Comic Sans ?

Le Verveine, lui, conquiert le monde moins vite, mais je suis très fière de lui quand je le vois utilisé pour de bonnes causes. Dernièrement, Plan UK l’a utilisé dans une campagne pour l’accès des filles à l’éducation, «Choice for Girls».
Un clip a été tourné, avec des témoignages de filles des quatre coins du globe.